Au début du XXe siècle, les almanachs connaissaient une grande vogue. Aussi lorsque l’idée fut lancée de créer une revue annuelle de la région de Brioude, c’est ce nom que proposa l’un de ses membres fondateurs. Le journal officiel du 14 mars 1920 porte le témoignage de la naissance de la Société de l’Almanach de Brioude.

D’abord accompagnée d’un calendrier local des foires et marchés, et même de quelques pages publicitaires, la publication se diversifie et s’enrichit très tôt, comme le souhaitaient ses fondateurs constituant peu à peu une collection d’études d’histoire locale. Apparaissent aussi, fidèles à la vocation traditionnelle des almanachs, des Ephémérides, témoins de la vie de la cité et de son arrondissement et rappelant leurs joies et leurs peines.

Dès 1925, l’Almanach avait reçu de plusieurs de ses membres des dons ou legs importants et conformes à son objet : livres et archives.
Les publications et documents reçus de nombreux amis ont ensuite permis au fil des ans à la Société de constituer de riches archives, certaines très anciennes et provenant du célèbre Chapitre de Saint-Julien de Brioude, dont la consultation est ouverte aux chercheurs.
En large partie constituée grâce aux donateurs, a été aussi créée une bibliothèque de livres et de revues axée sur les sujets d’histoire locale, également consultable sur place.

L’association est dirigée par un conseil d’administration ayant à sa tête un président assisté d’un bureau. Elle compte, à l’heure actuelle, 500 adhérents.

Depuis 1989, notre société a son siège permanent au cœur du centre ancien de Brioude, au 2ème étage de la « Maison de Mandrin », demeure historique appartenant à la Ville de Brioude et restaurée par ses soins. L’entrée dans nos locaux s’effectue par une porte particulière située dans la rue de la Ganivelle, ruelle empruntée par beaucoup de touristes car elle débouche en face de la Basilique St-Julien.

Une permanence les vendredis après-midi permet d’y accueillir les visiteurs.
Mais avec la renaissance d’un site ouvert dès l’an 2000 sont facilités aussi des contacts à distance, dont nous sommes persuadés qu’ils permettront de reserrer les liens avec les membres et d’accueillir de nouveaux amis.

Le conseil d’administration de l’Almanach mai 2017